NOTRE PROJET


« Le théâtre reste un des derniers endroits où les gens se réunissent pour échanger quelque chose qui ne soit pas marchandise. Sans écran, sans média. Collectivement et sans perdre le sens de l’individualité. Un lieu où on n’expose pas un produit fini mais où le spectateur vit une expérience intime. » Adel Hakim 
 

La compagnie La baleine-cargo a été fondée à l'initiative de Françoise Guillaumond, écrivain, en janvier 2007. 
Elle bataille pour que le théâtre vienne à la rue et défend l’idée d’une écriture pour et dans l’espace public.
Son projet : dire un état du monde et des êtres en gardant trace de ses bouts d’humanité qui nous constituent tous.
Son territoire d’exploration : l’intime universel, ce quelque chose qui nous ressemble et qui nous rassemble.
En fonction des spectacles, la compagnie multiplie les rencontres avec d’autres artistes (chorégraphes, plasticiens, musiciens, etc.).


La compagnie privilégie l’aventure humaine. Pour elle, la notion de partage est primordiale. Ainsi chaque création donne lieu à des actions de médiations auprès de différents publics (crèches, écoles, collèges, lycées, universités, centres sociaux, foyers ruraux, prisons, hôpitaux,  Maisons de retraite, Ephad, IME, IMP…) en fonction des projets et de leurs thématiques.

Depuis sa création en 2007, la compagnie compte 4 créations à son actif :
-          Le cimetière itinérant de canapés, tout public (installation plastique sonorisée et spectacle sous une forme fixe dans laquelle le public déambule).
-           Où vont les sentiments quand ils disparaissent ? tout public (installation fixe contre façade avec travail sur la verticalité, en frontal)
-          10.000 pas sans amour, tout public d’après Lysistrata d’Aristophane ( installation mobile avec mouvements du public, frontal, bi-frontal, 360 °)
-          Poulette Crevette, jeune public d’après l’album éponyme de Françoise Guillaumond publié aux éditions Magnard (les enfants sont partie prenant du spectacle, ils font partie du décor – un poulailler-palissade)

En 2018, la compagnie travaille sur une nouvelle création intitulée Je cherche un Homme, d'après le philosophe antique Diogène le cynique.

Chaque création interroge l’appropriation de l’espace public en variant les formes proposées.

La compagnie La baleine-cargo est conventionnée par le Conseil Régional d'Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes et par le Conseil Départemental de Charente Maritime. Elle est soutenue par la Ville de La Rochelle.